Dans son article paru dans le magazine Entreprendre, Emilie Thuaudet-Illouz, aux côtés d’Anne Desmousseaux, explique l’importance que peuvent représenter les droits de propriété intellectuelle (DPI) que détiennent les créateurs sur un brevet, une marque, des dessins et modèles, etc. et l’intérêt d’en faire bénéficier une société, la SAS en l’occurrence. Plusieurs options sont envisageables : la cession des DPI, l’apport en société ou la concession d’une licence d’exploitation. Il est rappelé que ces trois options représentent de véritables avantages tant pour l’entreprise qui en bénéficie que pour le titulaire des DPI. Toutefois, les implications qui en découlent nécessitent d’étudier les options en amont ainsi que l’ensemble des paramètres associés (enjeux, intérêts, coûts, etc.).

Lire l’article